La vie qui change

5

L’arrivée de mes enfants a été pour moi un petit cataclysme … Peut être parce que la société telle qu’elle est me donne peu envie de les voir grandir dans cette vie là , je ne sais pas trop. Ce que je sais par contre c’est que mes yeux se sont ouverts sur d’autres perspectives.
Moi qui étais une grosse consommatrice, j’ai mis ce mode de vie au placard. Posséder à tout prix ne me satisfait plus. A quoi cela me sert il d’accumuler des biens ? Suis je plus épanouie en possédant toutes ces choses souvent inutiles ? Tous ces besoins crées par la publicité et aussi vite assouvis me rendent ils plus heureuse ?

décroissance course à la croissance

Plutôt lièvre ou tortue ? Moi je préfère être escargot …

Aujourd’hui, comme ça, après mon petit chemin fait, je te répondrai Non .
Nous en sommes au début de la prise de conscience. Je dis « nous » car nous faisons ce chemin à deux, c’est plus facile ainsi.
Nous avons découvert la notion de décroissance.
Ouh le vilain mot qui fait peur ou sourire selon qui l’entend. Attention, pas de malentendu, la décroissance n’est pas la récession, mais une autre voie qui ne passe pas par la croissance comme dogme sacré.
Je te laisse cette phrase comme ça, parce que je l’aime « Celui qui croit a une croissance infinie dans un monde fini est soit un économiste, soit un fou »
Je suis en admiration devant la sagesse de Pierre Rabhi et sa sobriété heureuse, la légende du colibri et le fait que chacun puisse faire sa part, à son niveau, pour réussir de grandes choses.

pierre_rabhi décroissance sobriété heureuse

 

Nous nous préparons donc doucement à une autre vie, plus proche de la terre (voire carrément les deux mains dedans) avec moins de possessions mais plus d’accomplissement. Une vie à la campagne, plus résiliente et autonome avec deux gamins courant pieds nus dans les herbes hautes (image d’Epinal bonjour)

En pratique aujourd’hui qu’est ce que ça donne :

  • Je fais moi même la lessive, le gel douche et les produits ménagers. C’est plus propre écologiquement parlant, carrément économique et ca demande peu de temps à faire quand on maitrise le procédé.

  • Coté alimentation, nous mangeons plus de légumes et de fruits, de saison et si possible qui ont poussé localement (même si quelques entorses sont faites niveau mangues et patates douces). Nous consommons moins de viandes et préférons l’acheter directement à un producteur du coin. Il pourra mieux vivre de sa production et n’aura pas besoin d’élever 1000 vaches pour en retirer un revenu correct. Nous tentons d’introduire des légumes secs dans notre alimentation ce qui est assez nouveau pour nous. Bien sur nous avons banni les plats préparés franchement pas bons et plein de saletés. Pizza et quiches sont faites maison, pâte y compris.

fruits et legumes

Coté vêtements j’ai franchement réduit la voilure, même si je l’admets, ça reste mon point faible.
Pour moi j’achète ce dont j’ai réellement besoin : jeans , chaussures , sous vêtements … J’achète principalement en soldes ou chez le suédois (même si coté éthique c’est franchement pourri) . Ce qui me fait simplement envie, j’y réfléchis longuement . Si je suis en capacité de le faire moi même , je le couds … sinon, j’avoue que l’envie est souvent passée après la période de réflexion.
Pour les enfants j’utilise beaucoup les vide-greniers. Je dois y trouver a tout petit prix au moins la moitié de leur dressing et parfois des vêtements de marque que je n’aurais pas pu leur offrir. Pour le reste, j’achète chez Kiabi ou H&M , surtout ce qui s’abime (leggings , sous-vêtements…) ou ce que je n’ai pas trouvé en chinant.

Je ne regarde presque plus la télé et suis donc moins soumise au martellement publicitaire. Je regarde essentiellement des séries en streaming et des reportages sur youtube pour les sujets qui ne sont pas très grand public (la décroissance, les économies alternatives, l’agro-écologie et la permaculture etc.) .

J’ai appris à vivre dans une maison ou il ne fait pas 22 degrés en hiver. Si j’ai un peu froid, je mets un pull. La chaudière a gaz a fonctionné plutôt bas cet hiver, histoire de garder la maison autour des 17 degrés. Nous chauffons la pièce principale au poêle à bois (que j’ai appris à apprivoiser) . D’ailleurs il fait 17,2 dans le salon, je ne vais pas tarder à faire un petit feu.

Un jour nous aurons une maison avec un grand terrain dans le Sud-Ouest. Pour le moment je m’essaie au jardinage dans mes grandes jardinières de maison de village. Mes semis d’oignons ont l’air de monter derrière la fenetre. Je vais aussi tester 2 pieds de tomate ananas, des physalis (parce que la mini adore), des radis et des courges (butternut et potimarron) . Nous serons loin, très loin, d’une autonomie alimentaire mais si ça fonctionne quel bonheur ce sera de manger notre petite production.

 

Nous avons mis notre maison en vente, il est possible que dans les mois qui viennent notre petite vie de presqu’urbains change assez drastiquement.
Si cela t’intéresse, je te parlerai un peu de nos évolutions entre deux articles couture et DIY.

Commentaires



Rendez-vous sur Hellocoton !

Arrêt Courcelles

0

Cousu il y a un moment je n’avais pas pris le temps de montrer mon nouveau gilet handmade sur CBC. Bon il faut dire qu’il a attendu un bon mois dans l’atelier car je n’arrivais pas a lui poser ses pressions … trop d’épaisseur de jersey et le thermocollant ont eu raison des pressions . Il a donc fallu que je me débrouille pour en coudre quelques unes à la main.
Quand j’ai vu le patron Courcelles sur Cozy little world j’ai tout de suite pensé aux petits cardigans Agnes B que les filles de 3eme arboraient fièrement sur leurs 501 dans mon collège du sixième arrondissement lyonnais. Je n’ai jamais eu LE fameux cardigan à pression mais j’ai décidé aujourd’hui de prendre ma revanche , 24 ans après !

Pour ce gilet Courcelles , j’ai donc choisi un beau molleton gratté de chez La cantate du chanvre rouge Hermes (totalement impossible a prendre en photo le bougre , il vire au rose ) . J’y ai rajouté bien sur les fameuses pressions en nacre . J’ai juste zappé les petites pattes de serrage des cotés.

COURCELLES SUR CINTRE

COURCELLES PORTE DEVANT

J’ai quand même eu droit à un « tu as acheté un nouveau gilet ? » venant de l’homme … Tu t’imagines que, venant de celui qui remarque chaque détail tordu, je ne suis pas peu fière.

COURCELLES PORTE OUVERT

Oh mais fais pas la gueule Kat , même a l’intérieur il est plutôt joli ton cardigan…

COURCELLES DETAIL

LE BILAN

Cout : ♥ ♥ ♥ ♥

150 cm de molleton gratté gris chiné La cantate du chanvre (22€ le metre): 33€
Pressions jersey nacre : 4€
Patron Courcelles/Monceau de Cozy little world : 3€

= 40€

Un cout assez élevé du au choix d’un superbe molleton bio , que je ne regrette pas toutefois le tissu étant vraiment beau .
Après il tient la comparaison avec le modèle original qui se vend 115€ …

Portabilité , confort : ♥ ♥ 

Pratique à porter aussi bien ouvert que fermé . Le seul bémol c’est que je l’ai cousu un peu grand… Il faudrait que j’arrête de coudre du 40 je crois.

Cohérence avec le dressing : ♥ ♥ 

Une jolie couleur qui réveille une tenue noire. Il accompagne aussi bien un jean qu’une petite robe et sa couleur rouge hermès se marie à merveille avec plein d’autres couleurs : marine , noir, cognac …

Finitions : ♥ ♥ ♥ ♥

Je suis contente des finitions pour une fois . J’ai juste rencontré ce souci avec les pressions car trop d’épaisseur à écraser .

Commentaires





Rendez-vous sur Hellocoton !

Cerise verte et Gilet rouge

1

OK mon titre est étrange … mais faute de temps , vacances scolaires obligent, je me suis dit qu’il serait de bon ton de faire un article deux en un, façon shampooing plutôt qu’un article aujourd’hui et l’autre va savoir quand.

Pour commencer , je voulais te parler d’une box orientée couture et DIY que j’ai eu la chance de tester : la green cherry box (tu comprends mon titre du coup ).
J’ai reçu une jolie boite noire entourée d’un biais satin rouge à pois . Les deux serviront , l’un pour le rangement de la pièce à bordel de l’atelier et l’autre pour une future réalisation couture.
Das cette boite j’ai trouvé tout ce qu’il faut pour la réalisation d’une pochette de gala. De beaux tissus (du lin pailleté , du lin enduit et du thermocollant) , la mercerie (le zip et 1 bobine de fil gutermann) , 1 carnet de pas à pas pour la réalisation , tout ceci emballé dans le tissus du mois qui pourra servir a une prochaine couture.

GREEN CHERRY MANUEL

Chaque pièce de tissu est déjà découpée et porte un numéro qui permettra de le repérer pour le montage.
En ce sens je trouve que cette box est parfaite pour ceux qui débutent en couture et leur permet d’aborder des points techniques particuliers (pose d’un zip…) .
Quand on est un peu plus aguerrie , comme je le suis (ouais bon ça va hein) , cela constitue une petite cousette rapide et difficile à rater. Pour ma part je pense que j’ai du y passer environ 1h30 , parfait pour s’occuper pendant une sieste de petit Patapon.
Cette petite pochette m’a permis de comprendre comment faire de jolies finitions pour les zips des trousses.

Vu que je suis rien qu’une grosse rebelle , je n’ai pas tout suivi à la lettre. J’ai abandonné la bande rose plissée. Je trouvais que ça faisait un peu trop chargé et le rose layette n’est pas ma couleur preferée.
J’ai quand même rajouté quelques petits clous en forme d’étoiles pour rappeler la couleur du zip.

Ne fréquentant pas souvent les galas ni les soirées de l’ambassadeur , je pense que cette jolie pochette sera idéale dans ma salle de bain . Pour le maquillage peut être ?

POCHETTE GALA GREEN CHERRY

POCHETTE GALA GREEN CHERRY OUVERTE

 

Si tu as tout bien suivi , je devrais maintenant te parler d’un gilet rouge … Bingo ! t’es trop forte.
J’avais depuis la naissance de petit Patapon envisagé de lui tricoter plusieurs choses mais à chaque fois que je commençais un projet , mon rugbyman de bébé prenait une taille . On aborde le 24 mois à 11 mois… les vêtements n’ont jamais été portés longtemps.
Me voyant avec mes aiguilles , la mini est venue me demander si je pouvais plutôt lui tricoter quelque chose à elle (jalousie fraternelle bonjour) .
Ok , au moins ça me laissera le temps de le terminer avant qu’elle n’ait grandi de 3 tailles.
N’étant pas une as du tricot , j’ai cherché un modèle simple et j’ai opté pour le petit gilet de Mademoiselle K (tuto sur son blog) en 4/5 ans déniché dans les entrailles de la blogo puisque le post date de 2009.

GILET TRICOT ROUGE ALICE

hum … porté 2 fois il commence à boulocher . C’est dingue comme la photo fait ressortir tous les défauts … porté il à l’air beaucoup plus régulier.

J’ai utilisé de la Cashmerino de chez Monoprix , achetée il y a nombres d’années qui trainait dans mon stock. Il s’agit d’un mélange 55% laine , 33% microfibre acrylique et 12% cashmeere hyper douce … on verra bien ce qu’il donne au lavage . Au pire il ira au petit Patapon (un partout , balle au centre).

GILET TRICOT ROUGE ALICE DETAIL

Bouton vintage du stock , chiné il y a longtemps surement.

Commentaires





Rendez-vous sur Hellocoton !

De la création … Ou pas

1

Attention , je te tiens à te prévenir, cet article va être à haute teneur en vieille fille aigrie . Si tu lis ce qui suit tu seras prévenue hein (tu viendras pas râler après) .

Je reçois chaque jours des dizaines de communiqués de presse . Je les survole vite fait , parfois pas , j’avoue.
Chaque semaine depuis quelques temps j’en reçois qui ont le don de m’horripiler, mais dans le style vraiment beaucoup tu vois .
Et c’est là que , curieuse que tu es, tu vas me demander pourquoi je bouillonne … Vas y … J’attends …


Bon vu que tu insistes , je déballe .

chaque semaine je reçois donc des CP de nouvelles marques de prêt-à-porter portées par de talentueux jeunes stylistes , d’innovants jeunes créateurs que dis-je, de jeunes prodiges de la mode qui nous proposent …

Des sweats et des tee-shirts.

Oui ma bonne dame , des tee-shirts et des sweats …

tout ça (et des tote-bags parfois histoire de diversifier un peu au cas ou 6 produits ça ferait un peu juste) .

Oh mais attends ! Pas non plus n’importe quel sweat ou tee-shirt , hein , faut pas déconner non plus. Non, des sweats avec un print .
Wahou !
Au choix un mot , une phrase , voire un dessin simpliste .  Et puis parfois on essaie de faire un peu dans la provoc’ parce que tu vois on est trop branchés et qu’écrire Salope sur un tee-shirt c’est de top de la hype niveau créatif.
Tu vois les génies quoi ?

Alors moi , sans vouloir être vulgaire, ça me fait chier, niveau gastro carabinée même  .
Parce que ces gens là , qu’ils s’amusent à imprimer des slogans sur du sweat made in china acheté en gros au sentier , ça me gene pas , je suis plutôt open-minded comme fille.
Qu’ils les vendent 60€ , si ça les branche et qu’il y a des couillons pour les acheter , y’a pas de souci.
Mais que par cette extreme douance créative on s’autoproclame styliste , créateur , ou encore marque de prêt-a-porter là non … je met mon veto .

Parce que voilà , styliste c’est un vrai travail , avec même un vrai diplôme (qui l’eut cru ), des années d’expérience souvent . Et qu’à priori , et même si les fringues tu connais bien vu que tu en portes depuis que t’es né , tu n’en es pas pour autant styliste mon gars.
Ou alors viens on se fait un petit défi tous les 2 , on va se faire un croquis sur figurine, un dessin technique avec détails de construction et le suivi de la production de A à Z de tes magnifiques sweats . Si tu gagnes , je te laisserai jouer à t’appeler styliste , je te le promets.

Alors voilà ,cet article ça pue la vieille fille aigrie , la styliste ratée en somme.
Oui, ok j’ai arrêté d’exercer depuis longtemps , j’ai fait ce choix. Le métier n’était pas ce que je pensais , et sincèrement des stylistes plus créatifs que moi il y en avait par centaines. J’ai fait un choix de raison en quittant ce métier , je le regrette un peu parfois, jamais longtemps.
Ce n’est donc pas la jalousie qui a guidée mes doigts sur le clavier je te l’assure (je te vois déjà venir vilain petit troll) .
Juste de l’incompréhension (et une profonde irritation certes) .
Arrêtons juste de donner trop de valeur a des créations qui n’en sont pas (et militons pour un titre de « vendeur de sweats imprimés » qui sera nettement plus réaliste).

sweat femme de voyou

NB : je ne vise pas seulement la marque de ce sweat , mais celle-ci entre de nombreuses autres.
NB2 : Et être blogueuse ne permet pas de se considérer styliste non plus … à priori … soit dit en passant

 

Commentaires

 



Rendez-vous sur Hellocoton !

Du moelleux et de la dentelle

5

Le moelleux de aime comme Marie ça faisait un moment qu’il me faisait de l’oeil. J’en avais parlé dans mes envies couture pour cet automne-hiver .

Quand j’ai découvert le thème des défis BCE de janvier , joli cocooning, j’ai tout de suite visualisé mon moelleux . Il serait gris chiné , avec de la dentelle crème aux epaules. A la fois casual et habillé .

Mon molleton gris , bien épais et avec un envers gratté tout doux et ma dentelle crème viennent tous les deux de chez All tissus

On peut dire que j’ai un peu galeré pour ce sweat , et tu as bien failli ne jamais le voir par ici.
Pourquoi ?
Parce que parfois je ne mets pas mes neurones en action , et pour une raison étrange , j’ai voulu surjeter mon encolure avant de coudre l’enforme (en coton non extensible donc…tant qu’a faire) . Resultat une encolure toute agrandie qui ne matche pas avec l’enforme. Pas juste un peu d’embu à résorber non … juste des kilometres de tissus en trop (non j’exagère à peine)
J’ai tenté un ourlet au biais … Oh la jolie encolure difforme qui rebique de partout  …
Derniere tentative de sauvetage, tout couper à ras et coudre une bande de dentelle en guise de bord cote . Ouf ça marche !

MOELLEUX DENTELLE DEVANT

Le devant (très bien repassé … hum)

MOELLEUX DOSLe dos (aussi bien repassé tant qu’a faire …)

MOELLEUX BAS DE MANCHE

Le bas de manche , plutôt bien réussi lui . L’ourlet est fait à la main .

Et porté ça donne quoi ?

Je ne sais pas , je ne le trouve pas hyper seyant … Est il trop grand ? Est ce une forme qui ne ma convient pas , ou est ce juste parce que je n’ai pas l’habitude de porter des sweats ?

Qu’en penses tu lectrice ? 

MOELLEUX PORTE DEVANT

MOELLEUX PORTE DOS

(le dos est bien arrondi , c’est juste moi qui pose tordue)

LE BILAN

Cout : ♥ ♥ ♥ ♥

150 cm de molleton epais gratté gris chiné All tissus (5€99 le metre): 8.99€
30 cm de dentelle ecrue (11.99€ le metre) : 3.60€
2m Biais satin du stock : 3€
Patron Aime comme moelleux (1ere utilisation) : 14€

= 29,59€

Un cout un peu élevé (même si rien d’affreux) du à la 1ere utilisation du patron . Il tombera sous les 15€ dès le 2nd réalisé.

Portabilité , confort : ♥ ♥ ♥ ♥

Ma principale question… Je l’ai déjà porté deux fois mais je suis dubitative quand à la forme de ce modèle et au fait que ce type de top m’aille réellement .
Niveau confort il est très agréable avec son envers tout doux. petit bémol sur les manches 3/4 , très jolies mais qui par temps de grand froid ne sont pas ce qui se fait de mieux.
Si je le refais (je ne veux pas rester sur un semi-echec) , je ferai aussi le dos moins plongeant.

Cohérence avec le dressing : ♥ ♥ ♥ ♥

Je le pensais tout terrain, mais en fait j’ai du mal à porter ce sweat avec autre chose qu’un jean bleu ou noir … Bon après il est vrai que le jean est mon uniforme 1 jour sur 2.

Finitions : ♥ ♥ ♥

Alors c’est sur ce point que le bat blesse le plus …
Je n’avais pas de passepoil ,et j’ai juste utilisé un biais aux épaules , le rendu n’est pas hyper régulier .
pareil pour mon ourlet au biais , tout ça a cause du biais satin, qui glisse, plisse … (NPPP ne plus acheter de biais satin).

Commentaires





Rendez-vous sur Hellocoton !

Back to Top Copyright © 2011 - Boulevard. All rights reserved. Created by ThemeSector, Powered by WordPress.

Newsletter Powered By : XYZScripts.com
%d blogueurs aiment cette page :